Drapeaux canadien-français et franco-ontarien    
Accueil
Plan du Site
   
  LA PRÉSENCE FRANÇAISE EN ONTARIO : 1610, PASSEPORT POUR 2010  
  Montage de photos  
                 

 

OCCUPATION DU TERRITOIRE

L’exploration des Pays d’en haut

   Le Régime français : 1610-1763

      La reprise des explorations

 

 

Une nouvelle voie d'accès : le haut Saint-Laurent

Le conflit qui oppose les Français et leurs alliés autochtones aux nations iroquoises freine considérablement l'essor de la colonie naissante. Avec la destruction de la Huronie à la fin de la décennie 1640, la situation est devenue très préoccupante et les efforts pour négocier la paix avec les Iroquois se multiplient. Les missionnaires jésuites, se souciant autant du salut des âmes que de la nécessité de négocier la paix, pénètrent au coeur du pays iroquois. La route empruntée, celle du haut Saint-Laurent, est relativement nouvelle puisque la route habituelle de pénétration dans l'arrière-pays est celle de la rivière des Outaouais. En 1655, les pères Joseph Chaumonot et Claude Dablon, empruntant le Saint-Laurent et le lac Ontario, se rendent à Onontagué au Sud du même lac. L'hostilité des Iroquois s'ajoute aux difficultés du voyage pour rendre l'excursion particulièrement périlleuse. La mission qu'ils établissent ne survit donc que quelques années. Au milieu des années 1660, la signature de traités de paix avec les Iroquois ouvrent enfin la voie aux explorations par la route du haut Saint-Laurent qui devient praticable. Claude Trouvé et François de Fénelon, tous deux de la Compagnie des prêtres de Saint-Sulpice, l'empruntent en 1668 pour aller établir une mission à la baie de Quinté, parmi les Goyogouins (une nation iroquoise), sur la rive Nord du lac Ontario. Cette mission, qui donnait peu de résultats, est abandonnée douze ans plus tard, mais la route du haut Saint-Laurent est de plus en plus fréquentée, à compter de la fin de la décennie 1660.

La reprise des explorations

 
   
                 
       
Fiches pédagogiques / Bibliographie
     
                 
     
Logo Crccf
   

 

     

Commentaires ou questions ? crccf@uottawa.ca
Dernières modifications : 2003.11.01

© Université d'Ottawa.
Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF), 2003