Drapeaux canadien-français et franco-ontarien    
Accueil
Plan du Site
   
  LA PRÉSENCE FRANÇAISE EN ONTARIO : 1610, PASSEPORT POUR 2010  
  Montage de photos  
                 

 

OCCUPATION DU TERRITOIRE

L’exploration des Pays d’en haut

 

 

 

 

La naissance de la province d'Ontario et l'appropriation du territoire

La province d'Ontario est créée en 1867 en même temps que la Confédération canadienne, mais les frontières qu'on lui connaît aujourd'hui ne lui sont accordées qu'en 1912. Il a d'abord fallu mener une bataille juridique pour pousser la frontière jusqu'au-delà du lac des Bois, alors que le gouvernement fédéral et le Manitoba auraient voulu voir sa ligne ouest partir d'un point situé à l'Est de Fort-William (Thunder Bay). Puis en 1912, le gouvernement fédéral cède à l'Ontario, comme au Québec, les territoires situés au Sud du 60e parallèle. Or ce territoire, il fallait le repérer, le désigner, en recenser les ressources et l'arpenter, pour le reconnaître et organiser son développement. De nombreux Canadiens français participent sans doute aux expéditions que nécessitent ces opérations, pour le compte d'agences gouvernementales.

L'organisation du territoire est indissociable de l'évolution des transports à la même période, principalement du développement des chemins de fer. Symbole de la « Politique nationale » du gouvernement de John Alexander MacDonald, le Canadian Pacific Railway (CPR), construit au début des années 1880, relie l'Atlantique au Pacifique, en passant par Ottawa, Mattawa, North Bay, Sudbury, Chapleau, puis Port Arthur et Fort-William (Thunder Bay). Certains de ces centres importants, dont North Bay et Sudbury, doivent leur existence à la construction de cette grande voie transcontinentale, sans parler de tous les autres établissements situés sur son trajet. Au XXe siècle, un même mouvement de développement et d'exploration se déroule plus au Nord, ouvrant la voie à l'occupation des régions de Kirkland Lake, Timmins, Cochrane, Kapuskasing et Hearst. De nombreux Canadiens français contribuent à bâtir cette région du pays, découvrant tronçon par tronçon des terres jusque-là inexplorées. L'ouverture de ces territoires permet l'exploration minière, qui progresse au même rythme que la construction des voies ferrées.

L'Ontario

 
   
                 
       
Fiches pédagogiques / Bibliographie
     
                 
     
Logo Crccf
   

 

     

Commentaires ou questions ? crccf@uottawa.ca
Dernières modifications : 2003.11.01

© Université d'Ottawa.
Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF), 2003