Drapeaux canadien-français et franco-ontarien    
Accueil
Plan du Site
   
  LA PRÉSENCE FRANÇAISE EN ONTARIO : 1610, PASSEPORT POUR 2010  
  Montage de photos  
                 

 

OCCUPATION DU TERRITOIRE

Les lieux d’établissement

   Le Sud

      La ville de Toronto

 

 

Une francophonie multiculturelle

La population francophone de Toronto continue de croître et en nombres absolus, elle représente plusieurs dizaines de milliers de personnes. En 1971, sur un peu plus de 2,5 millions d'habitants, la population de la région métropolitaine de Toronto compte environ 45 000 personnes de langue maternelle française. Toute proportion gardée cependant, la population torontoise dont la langue maternelle est le français ne représente que 1,7 % de la population totale de la Ville-Reine. En 2001, 57 485 Torontois de langue maternelle française composent 11,8 % de la population franco-ontarienne (485 630) mais 1,2 % seulement de la population de la région métropolitaine de Toronto (4 647 955). Les francophones sont largement surpassés en nombre par d'autres minorités linguistiques. Il y a à Toronto plus de gens qui ont comme langue maternelle le chinois, l'italien, le portugais ou le polonais, pour ne nommer que celles-là, qu'il n'y a de francophones. Ville cosmopolite, Toronto est le théâtre d'une forte immigration internationale depuis la fin de la deuxième guerre mondiale. Mais la composition de la population d'expression française est elle aussi touchée par ce phénomène démographique.

Le Conseil francophone de Toronto (CFT), fondé en 1977 sous le nom de Conseil des organismes francophones du Toronto métropolitain (COFTM), s'est affirmé comme organisation parapluie fournissant aux francophones de Toronto des produits, des services et des programmes contribuant à leur développement culturel et communautaire dans le respect de leur diversité. Déjà caractérisée par la diversité des origines géographiques de ses éléments de souche canadienne-française et européenne, la francophonie torontoise inclut maintenant des groupes importants provenant de différentes parties du monde : Antilles francophones (Haïti principalement); Moyen-Orient, région du Golfe et Maghreb; Afrique occidentale, Afrique centrale et Somalie; Asie du Sud-Est, etc. Le Toronto Express, journal fondé en 1976 et plus tard rebaptisé L'Express de Toronto, se donne pour but de refléter les multiples visages de la francophonie torontoise. Dès la fondation du journal, l'équipe tient cependant à préciser que L'Express est aussi un organe d'unité.

Un témoin privilégié : L'Express de Toronto

La ville de Toronto

 
   
                 
       
Fiches pédagogiques / Bibliographie
     
                 
     
Logo Crccf
   

 

     

Commentaires ou questions ? crccf@uottawa.ca
Dernières modifications : 2003.11.01

© Université d'Ottawa.
Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF), 2003