Drapeaux canadien-français et franco-ontarien    
Accueil
Plan du Site
   
  LA PRÉSENCE FRANÇAISE EN ONTARIO : 1610, PASSEPORT POUR 2010  
  Montage de photos  
                 

 

OCCUPATION DU TERRITOIRE

Les lieux d’établissement

   L'Est

      La ville d'Ottawa

 

 

La capitale canadienne

En 1855, Bytown devient la Cité d'Ottawa et deux ans plus tard, la ville est choisie comme capitale du Canada-Uni. Les scieries se multiplient et la construction des édifices gouvernementaux, qui suit le choix d'Ottawa comme capitale du Canada-Uni en 1857, accélère la croissance de l'industrie du bois et du commerce. De 1851 à 1871, la ville voit sa population s'accroître de 178 %, passant de 7 760 à 21 541. La croissance du groupe francophone est plus importante que celle de la population totale : de 2 056 à 7 214, soit 200 %. Quelques années après la naissance de la Confédération canadienne (1867), les Canadiens français représentent donc 30 % de la population totale d'Ottawa. Le groupe canadien-français s'assure une représentation au sein des pouvoirs publics. Malgré son statut de capitale, la ville demeure un important centre industriel et commercial et jusqu'à la fin du XIXe siècle, son rôle dans l'industrie forestière canadienne prime sur son rôle en tant que centre politique et administratif du pays. La tendance est toutefois renversée au tournant du siècle. L'appareil fédéral prend de l'expansion et le nombre de fonctionnaires s'accroît considérablement à partir de 1896. À cette époque, l'industrie forestière subit des transformations, s'oriente de plus en plus vers la production de pâtes et papier et concentre ses activités du côté de Hull. L'âge d'or du trafic commercial sur le canal Rideau est également révolu. Dorénavant, Ottawa aura pour premier pôle de développement la croissance de l'administration fédérale. Estimé à 4 000 en 1896, le nombre de fonctionnaires travaillant dans la région de la capitale passe à 30 069 en 1951, à 46 095 en 1961 et atteint 100 000 aux environs de 1974. C'est sans compter le nombre d'emplois résultant des effets d'entraînement de l'activité d'Ottawa comme centre politique et administratif : emploi dans le commerce et les nouvelles technologies (informatique).

La ville d'Ottawa

 
   
                 
       
Fiches pédagogiques / Bibliographie
     
                 
     
Logo Crccf
   

 

     

Commentaires ou questions ? crccf@uottawa.ca
Dernières modifications : 2003.11.01

© Université d'Ottawa.
Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF), 2003