Drapeaux canadien-français et franco-ontarien    
Accueil
Plan du Site
   
  LA PRÉSENCE FRANÇAISE EN ONTARIO : 1610, PASSEPORT POUR 2010  
  Montage de photos  
                 

 

OCCUPATION DU TERRITOIRE

Les facteurs économiques

 

 

L'agriculture

L'agriculture constitue l'une des occupations principales des Franco-Ontariens jusque vers le milieu du XXe siècle. Elle se développe plus tôt dans le Sud de l'Ontario où, dès le début du XIXe siècle, les concessions de terres vont bon train et le développement général progresse. Des Canadiens français participent au développement, mais en nombre restreint dans la première moitié du XIXe siècle. Ils sont surtout attirés par les comtés de Kent et Essex dans la région de Windsor, où un peuplement francophone existe depuis le Régime français. Une vague d'immigration en provenance du Québec de 1850 à 1870 fait doubler la population francophone de ces deux comtés. À la même période, l'Est ontarien se peuple de Canadiens français venus du Québec. Dans ces deux régions, l'Est et le Sud, l'agriculture pratiquée par les Franco-Ontariens évolue vers une agriculture de marché où l'industrie laitière occupe une large place. La colonisation et le développement du Nord de l'Ontario ont été réalisés plus tard, c'est-à-dire au XXe siècle. Dans ces régions, on assiste plutôt à l'implantation d'une économie agro-forestière et agro-minière. À long terme, la population des régions du Nord, dont les terres sont moins fertiles que dans le Sud de la province et plus difficiles à cultiver, délaisse l'agriculture pour se consacrer à l'exploitation forestière et minière.

L'agriculture en période de colonisation

L'agriculture de marché et l'industrie laitière

L'agriculture du Nord

Les facteurs économiques

 

 
   
                 
       
Fiches pédagogiques / Bibliographie
     
                 
     
Logo Crccf
   

 

     

Commentaires ou questions ? crccf@uottawa.ca
Dernières modifications : 2003.11.01

© Université d'Ottawa.
Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF), 2003