Drapeaux canadien-français et franco-ontarien    
Accueil
Plan du Site
   
  LA PRÉSENCE FRANÇAISE EN ONTARIO : 1610, PASSEPORT POUR 2010  
  Montage de photos  
                 

 

OCCUPATION DU TERRITOIRE

Les facteurs économiques

   L'agriculture

 

 

L'agriculture de marché et l'industrie laitière

À partir des années 1870, l'agriculture de l'Est de l'Ontario se réoriente vers l'industrie laitière. Le blé et l'avoine ne trouvent plus preneur depuis que les chantiers se sont éloignés et la rentabilité des sols s'amenuise. Les terres étaient d'ailleurs déjà relativement pauvres, glaiseuses et mal irriguées. Par ailleurs, les marchés urbains en pleine expansion provoquent une hausse de la demande pour le beurre et le fromage. Dans le Sud, l'agriculture céréalière favorisée par un climat plus doux, persiste plus longtemps. Mais au début du XXe siècle, la concurrence grandissante du blé de l'Ouest, conjuguée à l'épuisement des sols après plusieurs décennies de culture, force de nombreux agriculteurs à partir vers l'Ouest ou à moderniser leurs fermes. Ces transformations de l'agriculture s'accompagnent d'une mécanisation des fermes. La firme Massey, devenue par la suite Massey-Harris puis Massey-Ferguson, est fondée en 1847. Dès 1857, l'entreprise, située près de Newcastle, est en mesure de commercialiser des machines à vapeur, de la machinerie lourde, différents types de charrues, etc. Une succession de machines font leur apparition dans les décennies suivantes : râteau à foin, herse, semeuse, machines pour faire les foins, moulin à battre, scie mécanisée. Mais de nombreux agriculteurs doivent attendre longtemps pour avoir les moyens de s'offrir de tels équipements. Les agriculteurs franco-ontariens ont de petites terres et des revenus modestes. C'est de façon graduelle que les agriculteurs remplacent leurs outils rudimentaires par des machines agricoles. Le tracteur fait son apparition autour de 1900 mais là encore, il faut du temps avant que la majorité des agriculteurs en possède un. Dans les années 1940, il est encore très fréquent d'apercevoir un agriculteur travaillant au champ avec son cheval. L'usage du tracteur se généralise après la deuxième guerre mondiale. Le coopératisme, répandu au XXe siècle en Ontario français par les caisses populaires et les coopératives agricoles, a représenté un outil financier important pour les agriculteurs franco-ontariens placés devant la nécessité de moderniser leurs exploitations. Les coopératives agricoles contribuent aussi à l'établissement de normes de production, un autre aspect de la modernisation des exploitations agricoles.

L'agriculture

 
   
                 
       
Fiches pédagogiques / Bibliographie
     
                 
     
Logo Crccf
   

 

     

Commentaires ou questions ? crccf@uottawa.ca
Dernières modifications : 2003.11.01

© Université d'Ottawa.
Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF), 2003